Critique de disques

 

Dès 1928, Desnos commente ses disques favoris. Jusqu’en 1944, paraîtront dans différents journaux ses critiques de disques allant de la chanson française au jazz en passant par Haendel et Stravinsky.

Certains noms de chanteuses reviennent régulièrement dans ses rubriques comme Yvonne George, Fréhel, Sophie Tucker ou encore Vaughn de Leath. Mais des chanteurs retiendront également son attention, que l’on pense notamment à Georgius, Dranem, Mercadier ou Maurice Chevalier.

"L’art de Georgius, car c’est un art, est, c’est entendu une fois pour toutes, populaire. Je voudrais insister sur son caractère caricatural. L’art de Georgius s’apparente aux graffitis. Il trace d’un trait rapide et néglige une physionomie. Mais il ne s’y attarde pas. Il lui faut, tout autour, le vacarme de la rue et le mouvement de la vie et les bruits de la foule. À cet égard, l’évolution même de Georgius est intéressante, car elle participe à l’actualité…" Aujourd’hui, 22 novembre 1940.

Pour écoute - fichier mp3 - (cliquez sur le bouton) :

Georgius - "Le fakir"
Georgius et Gaston Claret - 1936 (*)

"Et Dranem et Chevalier appartiennent au public populaire. Leurs chansons sont françaises au meilleur sens du mot et méritent de rester dans les mémoires. Leur gaîté, leur esprit, leur bouffonnerie exigent qu’on les inscrive à notre répertoire" Ce Soir, 19 mai 1937.

Pour écoute - fichier mp3 - (cliquez sur le bouton) :

Chevalier, Maurice - "Ah, si vous connaissiez ma poule"
A. Willemetz-Toché et Charles Borel-Clerc - 1938 (*)

Dranem - "Si l'on pensait à ça"
A. Barde et R. Moretti - de l'opérette "Les soeurs Hortensia" - 1934 (*)

"… mais la merveille, c’est Mercadier. Il est, à ma connaissance, le seul chanteur homme ayant chanté la chanson d’amour comme on doit la chanter… La voix de Mercadier est un phénomène de sincérité et de sympathie. Nul cabotinage, nul truquage, nul sacrifice de la diction à la musique. Est-il possible qu’une pareille voix coure le risque de disparaître et soit confié au fragile écrin des rouleaux ?" Le Soir, 30 novembre 1928.

Pour écoute - fichier mp3 - (cliquez sur le bouton) :

Mercadier - "Quand les lilas refleuriront"
G. Auriol - 1908 (*)

(Les citations sont tirées du livre Les Voix Intérieures publié par les Éditions du Petit Véhicule en 1987.)


(*) Collection Paul Dubé - www.chanson.udenap.org sauf "Banana Oil" : collection Jean-Yves Patte.

 


INDEX GÉNÉRAL

RETOUR À LA PAGE DE GARDE

LES DERNIÈRES NOUVELLES - COMMENT NOUS JOINDRE