Écrits sur Desnos

 

Après la mort de Desnos à la fin de la guerre, plusieurs hommages lui furent rendus et d'anciens compagnons de route et amis ont écrit à son sujet:

 

Complainte de Robert le Diable

Je pense à toi Desnos qui partie de Compiègne
Comme un soir en dormant tu nous en fit récit
Accomplir jusqu'au bout ta propre prophétie
LA-bas où le destin de notre siècle saigne

Je pense à toi Desnos et je revoie tes yeux
Qu'explique seulement l'avenir qu'ils reflètent
Sans cela d'où pourrait leur venir ô poète
Ce bleu qu'ils ont en eux et qui dément les cieux

ARAGON

 

Pour Robert Desnos

dans le blanc de ma pensée
hurle un merle l'herbe chante
sur la ville décapitée
siffle l'air subit du sang
d'où s'ébranle l'arbre mûr
mendiant de lumière

mademoiseille voulez-vous
et la mort montre sa montre

Tristan TZARA

 

 

Aujourd'hui

Aujourd'hui
comme en 1925 comme en 1936 comme en 1943 dans la rue Dau-
phine quand il allait chercher à manger pour ses chats
de la rue Mazarine avant d'être cravaté emporté déporté.
tué ...
par la guerre la police la vacherie et le typhus
je me suis promené avec Robert Desnos
.............................................................
Sur la ville le ciel était bleu fastueux bleu d'orage et de tendre
furie
Les nuages étaient en habit
Ils s'en allaient à la noce
aujourd'hui
même s'il est mort
à la noce à Desnos
à la noce à Youki

Jacques PRÉVERT

 

Voir aussi l'allocution prononcée par Paul Éluard pour souligner le retour des cendres de Desnos à Paris en 1945.

 


INDEX GÉNÉRAL

RETOUR À LA PAGE DE GARDE

LES DERNIÈRES NOUVELLES - COMMENT NOUS JOINDRE