Foujita

 

Tsuguharu-Léonard Foujita est né à Tokyo en 1886. Formé aux Beaux-Arts de Tokyo, il décide de s'installer à Paris en 1913. Rapidement, il se lie d'amitié avec des artistes et des écrivains comme Picasso, Braque, Max Jacob, Apollinaire, Kisling, Soutine et Modigliani. Foujita connaîtra son premier succès en exposant chez Chéron en 1917. Ses succès se poursuivent et il sera, en 1925, décoré de la Légion d'Honneur.

Foujita sera une des figures les plus originales du Montparnasse des années folles avec ses lunettes rondes, sa frange noire et lisse lui tombant sur les yeux, sa petite moustache et ses vêtements, la plupart créés par lui-même. Et bien sûr, il y a sa peinture...

"Son pinceau a parcouru le monde et fixé en dehors des modes et des mouvements, un univers sans comparaison, un univers déplacé, replacé, hybride et tout à la fois d'une grande pureté. Un univers qui se situe entre l'Orient et l'Occident, entre l'exhibition et le non-dit, entre le rêve et l'hyper-réalité, entre un Foujita mondain et un homme en quête de spiritualité, dans tous les cas, un univers calligraphique où la ligne est servie par la subtilité de dégradés de tons nuageux et doux." (Sylvie Buisson, Commissaire de l'exposition Foujita, le maître japonais de Montparnasse présentée à Dinard en France du 27 juin au 25 septembre 2004)

 

La dompteuse et le lion, juin 1930
peinture à l'huile sur toile
Petit-Palais, Genève

À l'époque de ses premiers succès, Foujita se marie avec Fernande Barrey, peintre elle-aussi. Mais en 1921, il rencontre Lucie Badoud qui deviendra son modèle. À cause de la blancheur de sa peau, Lucie sera baptisée Youki par Foujita qui signifie "Neige rose". Le modèle et le peintre deviendront amants, Foujita se sépare de Fernande et en 1929, il épouse Youki avec qui il entreprendra un long voyage au Japon où il est invité à exposer.

Foujita et Youki

Facade de l'appartement des Foujita
près du parc Montsouris à Paris aujourd'hui

C'est en 1928 que Robert Desnos fait la connaissance du couple Foujita. Une belle amitié naît entre le couple et le poète. Cependant, Desnos se sent de plus en plus attiré par Youki, lui qui vit difficilement son amour non partagé pour Yvonne George. Mais bientôt, l'attirance sera réciproque et la belle relation d'amitié se transformera en triangle amoureux.

Finalement, Foujita quittera définitivement Youki en 1931. Sans les aviser, il partira avec son nouveau modèle, Madeleine Lequeux pour le Brésil. Il laissera une lettre à Robert où il demande à ce dernier de prendre grand soin de Youki. Il laisse également une lettre d'adieu à celle-ci en lui disant combien Robert l'aime et qu'il sait qu'elle sera entre bonnes mains. Youki s'installera alors dans l'appartement de Robert, rue Lacretelle.

Après sa séparation avec Youki, Foujita entreprendra de nombreux voyages et retournera au Japon pour plusieurs années en raison de la Deuxième Guerre mondiale. Il reviendra s'installer à Paris au début de l'année 1950 et sera naturalisé Français en 1955. Il meurt à Zurich le 29 janvier 1968.

Pour plus d'informations sur le triangle Desnos, Foujita et Youki, voir le document publié par le Musée du Montparnasse dans le cadre de l'exposition Robert Desnos, Foujita et Youki, un amour surréaliste, présentée du 7 avril au 29 juillet 2001.

Desnos écrira le récit d'un voyage qu'il fera en Bourgogne avec le couple Foujita en 1930. Ce texte, intitulé Voyage en Bourgogne, fit l'objet d'une publication posthume dans La Rue de la Gaîté, Éditions Les 13 épis, Paris, 1947. Il fait également partie de Desnos Oeuvres publié chez Quarto Gallimard.

Au sujet de Foujita, voir le catalogue Foujita Le maître japonais de Montparnasse publié dans le cadre d'une exposition organisée par le Musée du Montparnasse et présentée à Dinard du 27 juin au 25 septembre 2004.

 


INDEX GÉNÉRAL

RETOUR À LA PAGE DE GARDE

LES DERNIÈRES NOUVELLES - COMMENT NOUS JOINDRE